Le Gaty – Merci aux Gentes Dames 2018

Source
l’avenir.net – le 08/03/2018 – Michel Motte – L’Avenir
Lien web: http://www.lavenir.net/cnt/dmf20180307_01136584/johnny-a-hante-le-chapitre-des-gentes-dames

Johnny a hanté le chapitre des Gentes Dames

C’était fête, dimanche, pour l’ordre des gentes dames de la tarte au macaron. Elle célébrait ses 25 ans. Le temps passe vite …

La classe de chant du conservatoire de Ciney a volé la vedette, pour son 25e chapitre, à la confrérie des Gentes Dames de l’ordre de la tarte au macaron. Traditionnellement, ce sont des élèves et professeurs qui assurent les intermèdes du chapitre. Ce dimanche, la classe de chant a mis le feu, en interprétant quelques succès de Johnny Hallyday. Une aubaine pour le public, composé en majorité, il faut bien le souligner, de personnes qui ont vécu avec Johnny dans les oreilles depuis les années 60.

Marie-Catherine Baclin, la professeure de chant, a emmené quatre de ses élèves (Claude Delhaise, Laurent Herman, Julien Gouverneur et Éric Dumont) dans son sillage pour un récital de choix qui a fait vibrer le théâtre communal. Extraordinaire! Un travail de pro.

Les chanteurs étaient accompagnés aux percussions du sous-directeur, Jean-François Dossogne, à la trompette, de Pierre Malempré, à la guitare de David Epi et au piano de Pierre-Yves Persenaire. Ils ont joué et chanté: Le Pénitencier, Requiem pour un fou, Vivre pour le meilleur, L’envie et le célèbre Allumer le feu …

Comme à l’habitude aussi, la confrérie a remis un chèque au service d’accueil de jour de personnes handicapées déficientes mentales, le Gaty. Un geste qu’ont apprécié Michel Gengoux, directeur général du Centre Mutien-Marie asbl et Damien Borlon, directeur du Gaty.

Stagiaire et membres d’honneur

Revenons au chapitre présidé par la grande dame primicière, Ingrid Gilot. Il a accueilli une stagiaire, c’est-à­dire une future membre en la personne de Marguerite Bovy, épouse d’Amand Collard, d’Haversin. Son stage durera jusqu’au prochain chapitre, moment où elle devrait, si elle a donné satisfaction, revêtir le costume officiel de la confrérie. La seule entièrement féminine.

Son but est de promouvoir la tradition gastronomique, le tourisme et le folklore de la région de Ciney et du Condroz namurois. Sa tarte au macaron répond à des critères traditionnels bien particuliers (pas de crème pâtissière par exemple). Avant de la présenter, les consœurs la dégustent accompagnée du Délice des Dames, un café additionné d’alcool et de sucre, servi avec une couverture de crème fraîche. Un supplice qu’aiment goûter les personnes qui entreront ensuite dans le groupe des amis de l’Ordre.

Cette année, c’était le tour de Geneviève Mouffe, du major BEM Jos Baeten (le nouveau commandant de l’unité de transports de Bruxelles, filleule de l’Ordre) et d’Herman Godart et de Vincent Derdeyn. Des Cinaciens toujours dans l’entité ou l’ayant quittée. À leur suite et avant le traditionnel banquet gastronomique, des confrères appartenant aux dizaines de confréries amies présentes ont été adoubés. Il leur faudra, maintenant, aux chapitres suivants, connaître la chanson de la confrérie (sur l’air de la Madelon) vantant les mérites de la tarte au macaron.